Femme assise devant un lac

Méditation – relaxation

La méditation est devenue un terme à la mode.
Elle peut revêtir différentes formes :
– de façon guidée : elle est souvent une invitation à visualiser des images apaisantes, des sons, des odeurs, à focaliser son attention sur certaines parties ou fonction de son corps.
– de façon chantée : elle est associée à la répétition des mantras (courte phrase ou un mot) ou de syllabes considérées comme sacrée en Orient.
– en pleine conscience : elle se réfère à notre capacité à s’observer pendant un temps ou de façon constante pour ramener notre attention dans le présent à chaque fois que nos pensées s’orientent dans une autre direction.

Puis interviennent toutes les autres pratiques alternatives valorisant ce processus comme la marche, le yoga, le Qi gong, le Taï chi…

Quelque soit sa forme, tous le monde (du maître spirituel aux scientifiques) est unanime sur ses nombreux bienfaits que génère la méditation au niveau du corps, de l’être et de l’esprit. Révisons la synthèse de ses bienfaits :

1 – Réduit le stress

Normalement, le stress mental et physique entraîne des taux élevés de cortisol, l’hormone du stress. Cela provoque de nombreux effets nocifs, tels que la libération de produits chimiques, appelés cytokines, qui favorisent l’inflammation.
Ces effets peuvent perturber le sommeil, favoriser la dépression et l’anxiété, augmenter la tension artérielle et contribuer à la fatigue et à la pensée confuse.

Une étude sur plus de 3 500 adultes a montré qu’elle est en effet fidèle à sa réputation et qu’elle réduit efficacement le stress.

Dans une étude de huit semaines, un type de méditation populaire appelé «méditation de pleine conscience» a réduit les inflammations causées par le stress.

Une autre étude sur près de 1 300 adultes a démontré que la méditation peut diminuer le stress. Cet effet a notamment  été le plus fort chez les personnes ayant le plus grand niveau de stress.

2 – Limite l’anxiété

Moins de stress se traduit en moins d’anxiété.

Elle a réduit les symptômes des troubles de l’anxiété comme les phobies, l’anxiété sociale, les pensées paranoïaques, les troubles obsessionnels compulsifs et les crises de panique.

La méditation peut aussi aider à soulager l’anxiété liée au travail dans les des environnements de grand stress. Une étude a découvert qu’un programme de méditation à diminué l’anxiété dans un groupe d’infirmières.

3 – Favorise le bien-être émotionnel

– Clarifie l’esprit et les idées
– Permet d’avoir une perspective dans les situations de stress
– Donne les capacités pour gérer le stress
– Augmente la conscience de soi
– Permet de vous concentrer sur le moment présent
– Réduit les pensées et émotions négatives
– Augmente l’imagination et la créativité
– Augmente la patience et la tolérance

4 – Améliore la conscience de soi

La méditation par l’introspection vise explicitement à vous aider à développer une meilleure compréhension de vous-même et de la façon dont vous vous rapportez à ceux qui vous entourent.
Cette démarche de conscientisation est une opportunité pour devenir une meilleur version de soi mais aussi prendre confiance en ses ressources et convictions quand elles sont justes.

5 – Renforce les fonctions cérébrales et ralentit la réduction de la mémoire au fil de l’âge

La méditation est une invitation à se concentrer et fixer son attention à 100% à chaque instant. Ce qui a pour effet de renforcer l’attention et structurer l’activité cérébrale.
En association avec des mouvements, elle permet de stimuler les 2 hémisphères du cerveaux pour préserver ses fonctions voir les développer car le cerveau comme un muscle se développe au travers d’actions répétés.

En outre, une revue de 12 études a révélé que les styles de méditation multiples augmentaient l’attention, la mémoire et la rapidité mentale chez les anciens participants.

6 – Peut encourager et accroître le sentiment compassion/bienveillance et les actions de gentillesse

Certains types de méditation peuvent particulièrement accroître les sentiments et les actions positifs envers vous-même et les autres.
La Metta méditation, un type de méditation également connu sous le nom de méditation de la bienveillance, commence par développer des pensées et des sentiments positifs envers soi-même.

Vingt-deux études sur cette forme de méditation ont démontré sa capacité à accroître la compassion des gens envers eux-mêmes et envers d’autres personnes.

7 – Une ressource pour la lutte contre les dépendances

La discipline mentale exercée au travers de certaines méditations favorise la maitrise de soi, l’attention et la compréhension des facteurs générant des dépendances pour mieux s’en détacher.

Une étude qui a permis aux personnes anciennement alcooliques d’apprendre à méditer a constaté que les participants qui ont reçu cette formation ont davantage réussi à maîtriser leur envie et leur stress.

La méditation peut également vous aider à contrôler les fringales alimentaires. Une revue de 14 études a révélé que la méditation de pleine conscience a aidé les participants à réduire leurs émotions négatives et leurs compulsions alimentaires.

8 – Améliore le repos

Une étude a comparé deux programmes de méditation axés sur la conscience en assignant au hasard les participants à l’un des deux groupes. Un groupe a pratiqué la méditation, tandis que l’autre ne l’a pas fait.
Les participants qui ont médité se sont endormi plus tôt et sont restés endormis contrairement à ceux qui n’ont pas médité

9 – Aide à contrôler la douleur

Le ressentis de la douleur est en lien direct avec notre niveau de stress. Plus nous sommes stressés plus nous avons, plus la douleur ressentie dans notre corps sera importante.

Une étude a utilisé des techniques fonctionnelles d’IRM pour observer l’activité du cerveau. Certains participants ont suivi quatre jours de formation à la méditation de pleine conscience.
Les patients qui ont suivi la formation ont montré une activité accrue dans les centres cérébraux connus pour contrôler la douleur. Ils ont également signalé une diminution de la sensibilité à la douleur.

Une étude plus vaste a examiné les effets de la méditation habituelle sur 3 500 participants. Elle a constaté que la méditation était associée à une diminution des plaintes de douleur chronique ou intermittente.

Une étude supplémentaire sur la méditation chez les patients en phase terminale a révélé que la méditation pourrait aider à atténuer la douleur chronique en fin de vie.

10 – Peut diminuer la tension artérielle

Une étude sur 996 bénévoles a révélé que, lorsque ces derniers méditaient en se concentrant sur un «mantra silencieux» – un mot répété, non exprimé oralement – la pression artérielle diminuait d’environ cinq points en moyenne.

Cela a été plus efficace chez les personnes âgés et celles qui avaient une pression artérielle élevée avant l’étude.

11 – Améliore le taux d’attention

Certaines recherches soutiennent la conviction que la méditation favorise la durée de nos intervalles d’attention.
Cela signifie que la méditation vous permettra d’être plus attentif et concentré sur vos activités.
Ceci est bénéfique lorsque vous avez une routine très active. Cela peut également vous être d’une grande aide lorsque vous organisez un événement très exigeant.

Sources

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *